Le Mythe: La majeure partie du budget de l’UE bénéficie aux agriculteurs

Faux.

En 1985, environ 70 % du budget de l’UE était alloué à l’agriculture. En 2011, les aides directes aux agriculteurs et les dépenses liées au marché atteignent tout juste 30 % du budget, et les dépenses de développement rural 11 %. Et cette tendance à la baisse se poursuit.

Sans compter que cette part relativement importante se justifie pleinement. L’agriculture est la seule politique presque intégralement financée par le budget de l’UE. Les dépenses européennes remplacent donc dans une large mesure les dépenses nationales, ce qui explique que ce secteur représente une part non négligeable du budget de l’UE. Ce dernier assume financièrement ce que les budgets nationaux ne prennent plus en charge depuis la création de la Politique agricole commune (PAC).

Les réformes successives de la Politique agricole commune ont entraîné le déplacement des aides à la production vers l’aide directe au revenu des agriculteurs, dans la mesure où ceux-ci respectent un certain nombre de critères de santé et environnementaux, ainsi que vers l’aide aux projets afin de stimuler l’activité économique dans les zones rurales. On le constate, la PAC est en constante évolution.

L’Union a également vu l’adhésion de 12 nouveaux États membres, dont la plupart disposent d’importants secteurs agricoles. Et pourtant, le budget de la PAC n’a bénéficié d’aucune augmentation pour couvrir les dépenses additionnelles.

Source: ec.europa.eu
Source image: mariethureau.wordpress.com

Leave A Reply