Négociations à propos de l’intégration de l’Ancienne République yougoslave de Macédoine

Le Parlement européen a appelé les Etats membres à entamer les négociations d’adhésion avec l’ancienne République yougoslave de Macédoine avant le mois de juillet, lors de l’examen du rapport de suivi du pays ce jeudi 23 mai. Les députés européens ont également approuvé un second texte dans lequel ils déplorent le retard pris par la Bosnie-Herzégovine, qui est encore loin de répondre aux conditions d’une éventuelle adhésion à l’Union européenne.

2120306

Ancienne République yougoslave de Macédoine: prête pour les négociations d’adhésion

 

La résolution adoptée par le Parlement européen ce jeudi demande notamment aux Etats d’entamer les négociations d’adhésion avec l’ancienne République yougoslave de Macédoine avant la fin du mois de juin 2013. Le texte souligne également que la question du nom a bloqué les démarches d’adhésion du pays, et qu’elle doit être résolue sans délai.

Durant le débat mercredi, le député démocrate socialiste britannique Richard Howitt, responsable du rapport de suivi de l’ancienne République yougoslave de Macédoine, a souligné l’importance du problème : « En effet, je crains que seul un progrès sur la question du nom puisse nous permettre de garder espoir pour juin« .

Bosnie-Herzégovine: en retard par rapport aux autres pays de la région

Les députés européens appellent la Bosnie-Herzégovine à d’importantes réformes constitutionnelles, dans la résolution adoptée ce jeudi. Ils souhaitent également que les responsables politiques du pays s’engagent véritablement. Comme le précise la députée démocrate chrétienne allemande Doris Pack, rapporteur sur le sujet, « l‘incapacité des politiciens de différentes origines ethniques à unir leurs forces pour le bien des citoyens nuit au pays tout entier« .

Le texte demande également à la Bosnie-Herzégovine d’appliquer l’arrêt de 2009 de la Cour européenne des droits de l’homme sur les droits égaux pour les citoyens à se présenter aux élections. Un alignement de ses règles de sécurité alimentaire est indispensable pour lui éviter de perdre ses marchés à l’exportation. Le pays doit aussi mieux se préparer à l’adhésion de la Croatie à  l’Union européenne. Selon Doris Pack, le chemin à parcourir est encore long : « Les conditions nécessaires à l’entrée en vigueur du processus de stabilisation et d’association sont loin d’être remplies. Cela empêche tout rapprochement avec l’Union européenne« .

La Bosnie-Herzégovine et l’ancienne République yougoslave de Macédoine ont toutes les deux été reconnues comme candidates potentielles à l’adhésion à l’Union européenne en juin 2003. Le statut de candidat a été accordé à l’ancienne République yougoslave de Macédoine en 2005.

Source : Parlement européen /Crédit Image : Les dessous des cartes ARTE TV 

Leave A Reply