Prix Sakharov 2013 : Les finalistes annoncés

Les finalistes du Prix Sakharov 2013 sont les prisonniers politiques biélorusses Ales Bialatski, Eduard Lobau et Mykola Statkevich, le dénonciateur de la surveillance américaine Edward Snowden et la militante pakistanaise en faveur de l’éducation des filles Malala Yousafzai. Le lauréat sera choisi le 10 octobre par le Président du Parlement européen Martin Schulz et par les présidents des groupes politiques. La cérémonie de remise du prix aura lieu le 20 novembre à Strasbourg.

Les noms des finalistes ont été annoncés le 30 septembre à la suite d’une réunion commune entre la commission des affaires étrangères, la commission du développement et la sous-commission des droits de l’homme. Elles ont choisi trois finalistes parmi une liste de sept candidats.

Ales Bialatski, Eduard Lobau et Mykola Statkevich (au nom de tous les prisonniers politiques en Biélorussie) sont des dissidents du Belarus. Ils sont emprisonnés depuis les manifestations pacifiques du 19 décembre 2010 qui se sont déroulées à Minsk sur la place de l’Indépendance contre la réélection controversée du Président Lukashenko. Ales Bialiatski est le président du Centre pour les droits de l’homme « Viasna », Eduard Lobau est un militant du front pour la jeunesse « Malady Front » et Mykola Statkevich a été candidat aux élections présidentielles de 2010.

Edward Snowden est un expert informatique américain et un ancien employé de la CIA et de la NSA. Il a communiqué des informations classées sur la surveillance de masse des communications électroniques par les États-Unis. En juin 2013, le gouvernement des États-Unis l’a accusé d’espionnage, de vol et d’utilisation illégale des propriétés du gouvernement. En juillet, il a obtenu l’asile temporaire en Russie.

Malala Yousafzai est une jeune fille de 16 ans qui lutte pour le droit des femmes à l’éducation, à la liberté et à l’autodétermination dans la vallée de Swat au Pakistan où le régime taliban interdit aux filles d’aller à l’école. À l’âge de 11 ans, elle débute sa lutte en tenant un blog sous pseudonyme. Elle est rapidement devenue une voix importante contre de tels abus et des Talibans ont tenté de l’assassiner en octobre 2012. Depuis, elle est le symbole de la lutte pour les droits des femmes et pour l’accès à l’éducation à l’échelle mondiale.

Source : Parlement Européen

Leave A Reply