Sommet de Marseille : les parlements relancent l’Union pour la Méditerranée

Des projets communs aux deux rives de la Méditerranée dans le domaine des infrastructures, de l’éducation, de la formation et de l’entreprenariat des femmes nécessitent un soutien financier renouvelé et des parlements forts, ont déclaré les Présidents des Parlements de l’UPM réunis à Marseille ce dimanche. Ils appellent à lutter contre « toutes les formes d’exclusion, de sexisme, de racisme, de xénophobie et de radicalisme » ainsi qu’à « éradiquer le terrorisme ».

La déclaration adoptée par plus de 40 présidents de parlements réunis à Marseille demande plus de légitimité démocratique et de participation des citoyens de l’UPM.

« L’UPM, lancée en 2008 lors du sommet de Paris et rattachée depuis au processus de Barcelone, est au milieu du gué. Elle est née sous une égide purement intergouvernementale. Ce modèle a vécu, car il ignore la société civile » a déclaré le Président du Parlement européen Martin Schulz (S&D, DE) à l’issue du sommet.

« La coopération euro-méditerranéenne sera parlementaire et citoyenne ou ne sera pas. Elle a besoin d’un partenariat renouvelé entre des Parlements forts et transparents, inspirés par un fonctionnement sans entraves des organisations de la société civile » a-t-il ajouté.

Egalité homme-femme

Les présidents soulignent l’ampleur des défis de la transformation démocratique dans les pays du Sud et de la crise économique qui frappe le Nord. Ils s’inquiètent en outre des risques d’insécurité et d’instabilité dans la région sahélo-saharienne.

Des instruments de co-développement sont également nécessaires pour éradiquer le terrorisme et ses connexions avec le crime organisé transfrontaliers, ajoute le texte.

Les présidents rappellent que la dignité humaine, le respect des droits fondamentaux et l’égalité homme-femme doivent guider la coopération régionale dans l’intérêt du rapprochement entre les peuples.

Mobilité et éducation

Des partenariats pour la mobilité envisagés pour faciliter la libre circulation des personnes devraient être mis en place rapidement. Les Présidents appellent à la création d’un espace commun de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur, de la science et de la recherche.

Contexte

Le sommet de Marseille, convié par le Président Schulz est le premier sommet réunissant les présidents des parlements de la région euro-méditerranéenne, et le premier sommet de haut niveau depuis celui des chefs d’Etat et de gouvernement de Paris en 2008. Son objectif est de relancer la mise en place de projets dans un contexte de changements politiques au Sud et de crise économique au Nord, et de renforcer le rôle des Parlements dans la transition démocratique de la rive Sud.

Source : Parlement Européen

 

Leave A Reply